• 500g de farine
  • 2 pincées de sel
  • 125g de beurre
  • 3 œufs
  • 20g de levure de boulanger
  • 20g d’anis en grain
  • 125g de sucre
  • 1 cuillère à soupe de lait
  • 1 cuillère à soupe de pastis
  • 20 cl d'eau

En Corse, on déguste pour Pâques une douceur bien étonnante : le cacavellu, aussi appelé campanile, suivant les régions. Il s’agit d’un pain sucré en forme de couronne, dans lequel on glisse des œufs durs entiers. Pour célébrer Pâques comme il se doit, voici notre recette du cacavellu.

L’origine du cacavellu

Avant de passer en cuisine, petit détour culturel pour savoir d’où vient cette étrange pâtisserie. On raconte que le cacavellu servait à marquer la fin du carême tout en utilisant les œufs non consommés pendant cette période. Eh oui, pendant les 40 jours du Carême, il était interdit de consommer des œufs. Ça en faisait des œufs à utiliser. La légende raconte aussi qu’on offrait les œufs de cette pâtisserie aux enfants pour symboliser la vie et l’espoir. La tradition est restée, mais aujourd’hui, les œufs posés sur les cacavelli sont soit consommés par les enfants, soit utilisés lors de la merendella, le pique-nique du lundi de Pâques.

La préparation du cacavellu

La pâte

On vous rassure tout de suite : la recette est très simple. Elle demande juste un peu de temps. Mais vous le savez déjà, les bonnes choses demandent du temps ;) . Pour commencer, faites chauffer le lait. Attention, le lait doit être tiède, mais pas chaud. Versez-le dans un grand saladier avec la levure. A l’aide d’un batteur, délayez le tout. Dans un autre saladier, battez les œufs, comme pour faire une omelette. Faites fondre le beurre. Et mélangez tous vos ingrédients dans le 1er saladier. 2 œufs, beurre, farine, sel, sucre, eau, grains d’anis… tout y passe ! Il n’y a pas d’ordre précis mais n’oubliez rien :)

Relevez maintenant vos manches, vous allez faire travailler vos muscles. Pendant 10 minutes, il vous faudra pétrir la pâte. Pour savoir quand la pâte est prête, c’est simple : si elle se décolle des mains, le tour est joué ! Courage, encore un petit effort avant une pause bien méritée. Faites une boule, couvrez-la avec un torchon et laissez-la reposer pendant une bonne heure à température ambiante. L’idéal est de la laisser lever à proximité d’une source de chaleur, comme un four par exemple. C’est fait ? Vous avez quartier libre pendant 1h ;) . Une fois que la pâte a levé, rompez-la, pétrissez-la de nouveau pendant 10minutes et remettez-la dans le saladier. Laissez reposer 1h au frais, cette fois.

Jusque là, rien de très compliqué. La recette du cacavellu est plutôt simple à réaliser.

Les couronnes

Au bout d’une heure, sortez la pâte. Vous allez pouvoir lui donner la forme désirée. Mais avant, gardez un peu de pâte de côté. Elle vous servira à former les croisillons qui tiendront l’œuf. Roulez la pâte de manière à réaliser des boudins.

Avec ces généreux boudins, formez une couronne que vous poserez sur du papier sulfurisé et sur une plaque de four. Il reste à poser les œufs crus sur la couronne. Pour faire tenir les œufs, faites des croisillons avec le reste de la pâte. Autre astuce : trempez les œufs dans de l’eau avant de les mettre sur la couronne pour éviter qu’ils n’éclatent pendant la cuisson. Avec un pinceau, badigeonnez de jaune d’œuf toute la couronne. Ainsi, elle sera toute dorée et croustillante.

Faites cuire dans un four à 200°C pendant 40minutes. Jetez un œil de temps en temps pour vous assurer que le cacavellu ne brûle pas.

Variante du cacavellu

Bien souvent en Corse, on réalise des cacavelli individuels pour les enfants. Il suffit de réaliser de plus petite couronne et d’y mettre au milieu un œuf. Une autre variante consiste à réaliser des cacavelli sans œufs. Enfin, à la place de l’anis, vous pouvez aromatiser avec de la fleur d’oranger ou du citron. A vous de voir, et de tester bien sûr, la version que vous préférez. :)

Photo issu du blog La cuisine de Karine

NOTER LA RECETTE

Recette du cacavellu ou campanile, le gâteau de Pâques Corse

Nombre de votes : 79 votes
Note de la recette : 4.14 / 5