• 40 g de baies de myrte
  • 100 g de sucre en poudre
  • 75 cl d’alcool (alcool de fruit ou alcool fort de type vodka)
  • 1 citron
  • 2 clous de girofle
  • 15 cl d’eau

On parlait la semaine dernière sur Vacances-Corses, de la liqueur de myrte. Ce traditionnel digestif Corse tant apprécié des locaux et des vacanciers… mais je me suis rendue compte que je ne vous avais pas donné la recette. Or, vous avez sans doute envie de vous lancer dans cette préparation originale ! Alors, ne perdons pas plus de temps… voici la recette.

Préparation de la liqueur de myrte

La préparation manuelle de la liqueur de myrte n’est vraiment pas longue. Montre en main, vous en aurez pour un petit quart d’heure tout au plus. Par contre, pour la macération, ce n’est pas la même échelle de temps. Comptez environ 3 mois pour avoir une bonne liqueur. Mieux vaut s’y prendre à l’avance :-) .

Maintenant que vous êtes prévenu(e), passons à l’action. Pour commencer, lavez les baies à l’eau froide. Quand vous avez enlevé toutes les impuretés. Mettez les baies à sécher pour une 1ère fois sur de l’essuie-tout. Installez-les ensuite sur de l’essuie-tout et des feuilles de journaux à l’abri de la poussière… et attendez 2 semaines environ.

Quand les baies sont sèches, sortez une grande marmite. Versez-y l’alcool, les baies, le citron coupés en 4, les clous de girofle et remuez avec une cuillère en bois. Sacrée vapeur, n’est-ce pas ? Et c’est parti pour un mois de macération marmite fermée. Juste une remarque, l’alcool doit juste recouvrir les baies. Il ne faut donc pas en mettre trop. Légère la main !

Le temps écoulé, retournez voir votre marmite. Le mélange a pris une jolie teinte indigo et sent extrêmement bon ? C’est génial. Il est prêt à être filtré. Prenez donc un chinois pour retenir les baies et laisser passer le liquide. N’hésitez pas à écraser les baies à la fourchette pour en recueillir le jus alcoolisé. A cette étape là, la liqueur de myrte s’appelle encore un extrait.

Dans une casserole, diluez le sucre dans l’eau pour former un sirop. Là, c’est une épreuve de mathématiques car de la quantité de sirop va dépendre le degré de votre liqueur de myrte. On est loin d’être des chimistes, mais en gros, si vous voulez obtenir une liqueur de myrte d’environ 30° et que vous avez récolté à peu près 60cl d’extrait, ajoutez 15cl de sirop. Vos méninges vont bien trotter avec toutes ces conversions ! Remettez le tout en bouteille et laissez de nouveau reposer 1 mois (pour un goût assez âpre) 2 mois si vous rechercher une liqueur plus douce.

La dégustation de la liqueur de myrte

La liqueur de myrte se boit essentiellement en digestif après un bon repas un peu trop copieux. Par contre, elle se boit très fraîche. N’oubliez donc pas de la placer au réfrigérateur avant d’en servir un verre à vos amis ! Et comme pour toutes les liqueurs, n’en abusez pas. Elle monte vite à la tête ;-) .

NOTER LA RECETTE

Recette de la liqueur de myrte

Nombre de votes : 68 votes
Note de la recette : 3.76 / 5