• 1 litre d’alcool à 90%
  • 5 à 6 oranges non traitées
  • Sirop de sucre de canne
  • 1 bâton de cannelle (facultatif)
  • 1 gousse de vanille (facultatif)

En Corse, les liqueurs sont plutôt courantes. Que ce soit pour l’apéritif ou plus communément en digestif, les corses raffolent de ces boissons généralement fortement alcoolisées et servies très fraiches. Liqueur de myrte, de châtaigne, cédratine, limoncellu… le choix ne manque pas.

Aujourd’hui, on vous présente justement le petit frère du limoncellu : l’arancello (ou « arancellu » comme on dit chez nous), la liqueur à base de zestes d’oranges. Beaucoup moins célèbre que la liqueur de citron, l’arancellu n’en reste pas moins une liqueur très appréciée sur l’île. Trêve de bavardage, et direction la cuisine ! :)

La préparation de l’arancellu

La préparation de l’arancellu est très semblable à celle du limoncellu. Pour celles et ceux qui ont déjà testé notre recette de limoncellu, cette préparation vous remémorera forcément des souvenirs. Commencez par laisser reposer vos oranges dans de l’eau quelques heures pour vous assurer que leur peau est bien propre. Une fois que les oranges sont sèches, prélevez les zestes à l’aide d’un économe et placez-les dans un pot à confiture vide. Faites attention : lorsque vous prélevez les zestes, évitez la peau blanche de l’orange.

Versez ensuite environ 30cl d’eau de vie dans votre pot à confiture et 20cl de sirop de sucre de canne. Les zestes d’oranges doivent être totalement immergés à ce moment-là. Pour donner plus de goût à votre arancellu, ajoutez un bâton de cannelle et/ou une gousse de vanille (nous, on adore :) ).

Vous n’avez plus qu’à fermer hermétiquement le pot de confiture et à remuer pour diluer le sirop de sucre de canne. Laissez le bocal dans un endroit à l’abri du soleil et de l’humidité pendant 3 semaines, en pensant à secouer un petit peu le pot chaque jour.

Au bout de cette période, filtrez l’arancellu avec une passoire et transvasez le liquide dans des bouteilles. Rajoutez le reste de la bouteille d’eau de vie et filtrez avec le sirop de sucre de canne par petite dose jusqu’à obtenir un alcool parfumé et pas trop sucré. Vous êtes seul juge de la teneur en alcool et en sucre de votre arancellu ;)

La dégustation de l’arancellu

L’arancellu est à servir frais voire glacé, en apéritif ou en digestif. Lors de la dégustation, allez-y par petites doses si vous avez élaboré un arancellu fort en alcool. En effet, plus la liqueur va être servie froide, moins elle paraîtra alcoolisée, ce qui ne sera évidemment pas le cas.

Tout comme pour la préparation du limoncellu, vous pouvez retrouver de nombreuses recettes différentes pour élaborer cette liqueur d’orange. La meilleure chose à faire est de tester. Nous, on a testé… et approuvé ;)

NOTER LA RECETTE

Recette de l’Arancello (Arancellu)

Nombre de votes : 27 votes
Note de la recette : 3.70 / 5