• 8 gousses d’ail
  • 3 ou 4 pommes de terre
  • De la tomme corse
  • Du thym
  • Du laurier
  • Des croutons de pain

Les fêtes de fin d’année ont été gargantuesques ? Il semblerait bien que ça soit partout pareil :-) . Pour repartir du bon pied, rentrer dans ses jeans et manger un peu plus sainement, les semaines qui suivent vont être marquées par une abondance de soupes diverses et variées. Vous connaissez la soupe à l’ail ou suppa incu l’agliu en Corse ? Elle renferme de nombreux bienfaits et ne donne même pas une haleine pestilentielle ! On goûte ?

Préparation de la soupe à l’ail

Au commencement, il y avait l’épluchage ! Bref, avant de commencer à cuisiner, on passe d’abord par la case épluchage en tout genre : pommes de terre, ail, etc. Pour les pommes de terre : coupez-les petits cubes. Elles demanderont alors moins de cuisson. Quant à l’ail, n’oubliez pas de retirer le germe… il n’est pas très goûteux.

Dans une marmite, versez quelques (grosses) gouttes d’huile d’olive et mettez-y les gousses d’ail. Quand elles commencent à dorer, ajoutez les pommes de terre. Le plus dur est fait :-) . Versez près d’un litre d’eau par-dessus avec les branches de thym et les feuilles de laurier. Et voilà. On laisse maintenant mijoter pendant 30 minutes.

Dernière étape : mixer la soupe. Oui, on ne peut pas vraiment faire un minestrone avec la soupe à l’ail. Avant de mixer, enlevez les feuilles de laurier. Zzzz !

Dégustation de la soupe à l’ail

Au moment de servir votre soupe à l’ail, saupoudrez de tomme corse et ajoutez quelques croutons. Pour les enfants (même d’un âge avancé), vous pouvez ajouter un peu de vermicelle ou des pâtes alphabet… ça aide toujours à faire passer la soupe ;-) .

Photo : Grongar

NOTER LA RECETTE

Recette de la soupe à l’ail

Nombre de votes : 3 votes
Note de la recette : 4.67 / 5