• 300g de haricots rouges secs,
  • 1 figatellu
  • 1 poireau
  • 3 carottes
  • 3 échalotes,
  • 1 gros oignon,
  • 3 tomates,
  • 4 tranches de panzetta (poitrine de porc)
  • 1 verre de vin rouge,
  • du laurier, du thym et du romarin,
  • 1 piment rouge

Repas d’hiver à l’horizon :) . C’est vrai qu’avec le froid qui commence à s’installer, un bon petit plat traditionnel ne peut pas faire de mal ! Au menu de ce repas : un Tianu d’haricots rouges. Il existe plusieurs versions de cette recette. Vous la trouverez faite avec du veau, des haricots blancs, des olives, etc. Nous, on a choisi la version aux haricots rouges et au figatellu. On démarre la préparation ?

Préparation du Tianu d’haricots rouges

On vous a prévu, le Tianu d’haricots rouges est un plat traditionnel, ce qui implique donc une préparation traditionnelle ;) . Non, non on ne se décourage pas. On garde juste la recette pour le weekend prochain !

1ère étape : on s’occupe des haricots. Pour des haricots rouges onctueux qui fondent sur la langue Comptez environ 12h de trempage dans un saladier d’eau froide salée. Le lendemain matin, changez l’eau et faites les cuire pendant 20 minutes dans de l’eau bouillante. L’eau doit devenir rouge foncé. A la fin de la cuisson, égouttez-les et réservez-les sur le côté. Faites pareil pour l’eau de cuisson. Pourquoi ? Suspense, on vous le dira plus tard. Autre version pour les cuisiniers pressés : la boîte de conserve. Le goût n’est pas tout à fait le même, c’est sûr mais c’est une option pratique !

2ème étape : l’épluchage-découpage. Après avoir bien lavé le poireau, armez-vous d’un couteau et découpez-le en fines lamelles. Puis passez aux carottes. Coupez-les en dés ou en rondelles. Continuons sur notre lancée avec les oignons et les échalotes. Hachez-les grossièrement. Astuce pour éviter les larmes de crocodile : passez-les sous l’eau très froide ou mettez-les au congélateur juste avant de les couper. Tranchez également la panzetta en morceaux assez grossiers et le figatellu en rondelles.

3ème étape : la cuisson (en tout cas, la première cuisson). Dans une cocotte, faites légèrement dorer les poireaux, l’oignon, les échalotes, le romarin et le thym dans un fond d’huile d’olive. En attendant que tout ce mélange dore, coupez les tomates. Ajoutez-les au mélange. Si vous vous rendez compte que vos tomates ne rendent pas assez de jus, pas de panique : ajoutez un peu de concentré de tomates… et le tour est joué !

Après quelques minutes, ajoutez la panzetta et le figatellu dans la cocotte. N’oubliez pas d’en voler quelques morceaux au passage. Les derniers arrivés dans la cocotte sont : les haricots, le piment, les feuilles de lauriers, le verre de vin rouge et… un verre d’eau de cuisson des haricots. On vous avez dit qu’elle avait un rôle à jouer ;) . Remuez délicatement… vraiment délicatement.

4ème étape : le mijotage. Transvasez le contenu de la cocotte dans un Tianu. Tiens, tiens… vous comprenez mieux le nom de la recette ? Si vous n’en avez pas un poêlon en fonte fera très bien l’affaire. Le but étant que ça mijote à feu doux pendant encore 2 heures. En cas de pénurie de sauce, ajoutez un peu d’eau ou de vin rouge.

Dégustation du Tianu d’haricots rouges

Ce bon petit plat peut se déguster avec du riz ou des pommes de terre vapeur. Surtout veillez à la servir bien chaud et bien fumant. C’est un plat d’hiver ! Bon appétit :) .

Photo : Graciepoo

NOTER LA RECETTE

Recette du Tianu d’haricots rouges

Nombre de votes : 14 votes
Note de la recette : 4.21 / 5